Investir dans les warrants

 

InvestirVous pensez peut-être que les warrants sont des instruments financiers complexes réservés aux investisseurs professionnels ? Il n'en est rien. Les Warrants sont tout simplement des produits dont l'évolution dépend d'un autre actif coté. Cet actif peut être une action, un indice, un panier de valeurs, une devise, une matière première...

Ces produits vous offrent des rendements très attractifs en cas de réalisation de votre scénario. Pour gagner de l'argent sur ce type de produit, il vous faudra donc avoir raison sur votre scénario mais également, et c'est la première étape, maîtriser les mécanismes essentiels du produit.

Alors, comment investir dans les warrants ? Vous trouverez ici de nombreux supports pédagogiques à consulter dans les diverses rubriques du site. Vous pourrez ainsi mieux comprendre, évaluer et élaborer une stratégie d'investissement efficace.

Que vous offrent les warrants ?

 

Effet de levierLes warrants sont des options call ou put incorporées dans un titre sur un nombre considérable de sous-jacent, de prix d'exercice et de structures d'échéances. Avec un warrant, l'acheteur acquiert le droit, mais non l'obligation, d'acheter (call) ou de vendre (put) une quantité déterminée d'un sous-jacent (par exemple une action) à un prix fixé à l'avance (le prix d'exercice) à une certaine date.

Selon son anticipation sur l'évolution du marché, l'investisseur a les possibilités suivantes d'investir dans des warrants:

  • S'il prévoit une hausse du cours du sous-jacent, il optera pour l'achat d'un warrant call. En cas de hausse du cours, la valeur du warrant call augmente dans des proportions bien supérieures au cours du sous-jacent.
  • S'il prévoit une baisse du cours du sous-jacent, il optera pour l'achat d'un warrant put. En cas de baisse du cours, la valeur du warrant put augmente dans des proportions bien supérieures au cours du sous-jacent.

Il est également possible d'acheter des warrants pour garantir un portefeuille existant. Par l'achat de warrants put, vous pouvez, par exemple, protéger votre portefeuille contre des pertes de cours.

Avec la possibilité de négocier à tout moment, vous disposez d'une souplesse maximale. Vous pouvez donc déterminer à quel moment vous voulez vous retirer du placement.

Principaux avantages :

  • Potentiel de revenu élevé par rapport à la mise de fonds (effet de levier)
  • Garantie contre les fluctuations de cours
  • Transparence des prix
  • Grande flexibilité

POURQUOI ACHETER DES WARRANTS ?

 

Un Warrant est un produit de type optionnel qui donne le droit à son porteur
d’acheter ou de vendre un actif financier donné à un prix fixé à l’avance, pendant une période de temps déterminée.

La valeur de ce droit correspond au prix du Warrant (ou prime). Lorsque le porteur d’un Warrant décide d’utiliser son droit, on dit alors qu’il exerce son Warrant.

L’actif financier sur lequel porte le Warrant est appelé sous-jacent (ou support), et le prix auquel l’actif peut être acheté ou vendu est appelé prix d’exercice (ou strike). Le Warrant à une durée de vie limitée, appelée échéance (ou maturité).

Il existe 2 catégories de Warrants : les Calls et les Puts.

  • Les Call Warrants donnent le droit d’acheter le sous-jacent au prix d’exercice.
  • Les Put Warrants donnent le droit de vendre le sous-jacent au prix d’exercice.

A la différence d’une option négociable qui représente un contrat sur un actif financier, un Warrant est une valeur mobilière. Vendre un Warrant à découvert, c’est-à dire sans l’avoir acheté au préalable, est donc impossible.

Pour mieux comprendre les risques et les avantages liés à l’utilisation des Warrants, il suffit de les comparer directement aux actions.

Achat d’un Call Warrant

En achetant des Call Warrants, un investisseur peut réaliser des gains aussi élevés qu’en achetant des actions, mais avec une mise de fonds beaucoup plus faible, les Warrants ne valant qu’une fraction du prix des actions. Proportionnellement aux sommes investies, les Warrants permettent donc de réaliser des profits beaucoup plus élevés : c’est l’avantage de leur effet de levier.

Exemple : Call Warrant France Telecom (prix d’exercice 200 euros ; maturité 1 an ; parité 10/1).

Un investisseur, qui est haussier sur l’action France Telecom, a deux possibilités :

• acquérir directement des actions, au prix de 200 euros par titre,
• acheter des Call Warrants France Telecom (PE 200 euros, maturité 1 an, parité 10/1) au prix unitaire de 2 euros. Compte tenu de la parité, il devra acheter 10 Call Warrants pour contrôler 1 action, et décaisser 20 euros.

A maturité dans un an, deux cas peuvent se produire :

• Si le cours de l’action est inférieur au prix d’exercice, soit 200 euros :
l’exercice du Warrant ne présentera aucun intérêt (la valeur de l’action étant inférieure au prix d’exercice), et le Warrant aura donc perdu toute sa valeur. Pour l’investisseur en Warrants, la perte sera limitée à 20 euros (soit l’intégralité de la prime), tandis que pour l’investisseur en actions, la perte dépendra de la baisse de l’action et pourra être beaucoup plus importante. Ainsi, si l’action cote par exemple 160 euros, l’investisseur en actions aura perdu 40 euros, soit deux fois plus que l’investisseur en Warrants.

• Si le cours de l’action est supérieur au prix d’exercice, soit 200 euros :
l’exercice du Warrant sera avantageux, la valeur de l’action étant supérieure au prix d’exercice.

Le prix du Warrant (ajusté de la parité) sera égal à la différence entre le cours de l’action et le prix d’exercice.

Par exemple, pour un cours de l’action de 240 euros, le prix du Warrant sera de 4 euros, soit (240 – 200) / 10. L’investisseur en actions aura gagné 40 euros, ce qui correspond à une plusvalue de 20 %, alors que pour l’investisseur en Warrants, le gain sera de 20 euros, soit une plus-value de 100 % !

L’investissement en Warrants devient donc très profitable, dès lors que la valeur de l’action est supérieure au prix d’exercice, leur effet de levier permettant de réaliser des profits illimités.

Le prix d’un Warrant varie beaucoup plus fortement que celui du sous-jacent. Lorsque l’action varie de 1 %, la variation du Warrant peut atteindre 3 %, 4 % ou plus.

Les Warrants permettent ainsi de réaliser des stratégies très offensives, offrant un potentiel de profit très élevé par rapport à la somme investie. En contrepartie, un investissement en Warrants est susceptible de perdre l’intégralité de sa valeur.

Achat d’un Put Warrant

A l’inverse des Call Warrants qui profitent d’une progression de l’action ou de l’indice sous-jacent, les Put Warrants permettent de jouer la baisse du sous-jacent.

Un investisseur peut donc acheter des Put Warrants pour profiter de la baisse du marché ou pour couvrir son portefeuille d’actions (voir : la stratégie adaptée à chaque utilisation dans le menu de droite), avec un risque limité tout en bénéficiant d’un effet de levier.

Exemple : achat d’un Put Warrant CAC 40 (prix d’exercice 7000; prix du Warrant 1 euro ; maturité 1 an ; parité 500/1 ; 1 point d’indice = 1 euro).

Si le cours du sous-jacent n’atteint pas 6 500 à l’échéance, la perte est limitée au montant de la prime investie, soit 500 euros. Dès que le cours du sous-jacent est inférieur à ce point mort, l’investisseur réalise un gain. Par exemple, si le CAC 40 cote 6 000 à l’échéance, le Put Warrant vaudra 2 euros. La plus-value sera alors de 1 000 euros, soit 100 %.

Les Warrants peuvent également être utilisés pour des stratégies plus défensives, pour couvrir un portefeuille contre la baisse des cours (achat de Put Warrants), ou pour dégager des liquidités (échange d’actions contre des Call Warrants).